Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 octobre 2017 3 18 /10 /octobre /2017 13:19

 

La première messe en famille a été célébrée le 7 octobre à Roquefort.

Elle avait pour thème : la vigne.

 

    Une trentaine d’enfants étaient présents et sont entrés en procession en portant du raisin et des feuilles qu’ils ont installés sur un cep de vigne, signifiant ainsi que nous sommes tous les sarments d’une même vigne.

Messe en Famile à St jacques de Roquefort

   "Ce dimanche Jésus nous parle en parabole de la vigne du Seigneur à laquelle, vous les adultes et nous les enfants, devons travailler pour qu’elle produise un fruit au goût d’éternité."

"Mais nous sommes aussi LA VIGNE, elle-même, , et devons nous efforcer à porter du fruit."

 

 

 "Dieu a planté sa vigne dans notre monde et nous appelle à y travailler. "

 

 

 

 


 

 
 

Messe en Famile à St jacques de Roquefort
Messe en Famile à St jacques de Roquefort
Messe en Famile à St jacques de Roquefort
Messe en Famile à St jacques de Roquefort
Messe en Famile à St jacques de Roquefort

  " Pour les jeunes que tu appelles à travailler à ta vigne, pour qu’ils te suivent, Seigneur, nous te prions"

 

 

 

"Pour la vigne qu’est l’Eglise, prions pour qu’elle porte beaucoup de fruits"

 

"Pour les gens qui se sentent loin du Seigneur, prions pour qu’ils renaissent de leurs sécheresses."

" Pour la vigne qu’est notre communauté chrétienne, prions pour que la charité et la vérité de l’Evangile du Christ en soient toujours la sève inépuisable"

Messe en Famile à St jacques de Roquefort
Messe en Famile à St jacques de Roquefort

Monsieur l’abbé a demandé aux jeunes ce qu’il était nécessaire de faire pour avoir une belle vigne ?

Les réponses ont fusé : travailler la terre, planter la vigne, tailler la vigne, récolter le raisin pour le manger ou en faire du vin,… 

Petits ou grands, jeunes ou vieux, nous sommes tous appelés à travailler à la vigne du Seigneur.

¤¤¤¤¤

Photos: louis-Michel-Grevent                      Texte: ghislaine Durovray et l'Equipe Liturgique

Pour voir toutes les photos et en grand format: CLIQUEZ ICI !

Repost 0
Published by paroissesaintebernadetteenbruilhois47.over-blog.com - dans Les célébrations
4 octobre 2017 3 04 /10 /octobre /2017 12:52

 Poursuivons notre promenade...

 

Sur la place se trouve une croix de mission. Celle-ci datée de 1842, est plus ancienne que le socle (1885). Ce qui laisse supposer qu'elle fut récupérée et non créée pour l'occasion.

 

Quelques éléments sont à regarder avec plus d'attention:

 

 

 

     

Le sabre rattaché à la Passion du Christ. Référence au texte « Alors Simon-Pierre, qui portait un glaive, le tira, frappa le serviteur du grand prêtre et lui trancha l’oreille droite » (Jean 18, 10).

 

 

 

 

L’échelle rappelle l’échelle de Jacob. « Il eut un songe : voilà qu’une échelle était dressée sur la terre et que son sommet atteignait le ciel, et des anges de Dieu y montaient et descendaient » (Genèse 28,12). La croix rattache le ciel à la terre. L’association du sabre et de l’échelle symboliserait la réunification de l’Ancien et du Nouveau Testament.

 

 

 

    La lance ayant transpercé le flanc de Jésus pour s’assurer de sa mort, rappelle la Passion du Christ en référence au texte : « Venus à Jésus, quand ils virent qu’il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes, mais l’un des soldats, de sa lance, lui perça le côté et il sortit aussitôt du sang et de l’eau. » (Jean 19, 33)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    Le roseau lui aussi participe de la Passion du Christ. Référence biblique : « et ils lui

frappaient la tête avec un roseau et ils lui crachaient dessus,.. ». (Marc 15, 19) Il est à la fois symbole de sa faiblesse et de sa grandeur. Mais il peut aussi représenter la branche d'hysope portant, fixée à son extrémitél'éponge de vinaigre destinée à humecter les lèvres du crucifié.

Le marteau, le clou et la tenaille, attributs du forgeron, rappellent surtout le percement des mains et des pieds lors de la crucifixion

Marteau et clou de la crucifixion, pince de la descente de croix

 

 

 

 

 

    

 

 

Le coq, symbole du pardon en rapport avec le texte du reniement de Pierre (Jean 13,38), est aussi un symbole de Résurrection. Oiseau solaire, il annonce l’aube des temps nouveaux. Symbole de vigilance, il prend place au sommet afin de surveiller les alentours et d’éloigner les démons.

 

 

   

 

 

 

    La faucille, attribut de l’agriculteur, est le symbole de la mort en référence au texte biblique « si le grain de blé ne meurt, il ne pourra porter de fruit ».

Cette croix est appelée la croix des métiers par certains anciens du village sûrement à cause de la présence de la faucille, de la tenaille, du marteau et du clou symbolisant la classe paysanne et la classe ouvrière.

    Derrière, on peut apercevoir un escalier en art rustique. Cette  "imitation de la nature", pris son essor avec l’invention du ciment vers 1850 et le ferraillage par Joseph Monnier,  jardinier du midi de la France qui  monte sur Paris où il contribuera à la construction des ouvrages de rocaille des buttes Chaumont , bois de Vincennes etc..

 

    Ils gazouillent toujours, les ruisseaux aux noms chantant, mais la bruyère se cache et ils ne tournent plus, les trois moulins qui se profilaient fièrement sur l'horizon de Sainte-Colombe et dont les tours, privées de leurs ailes, surveillent encore la plaine comme gardiennes fidèles venues d'un autre temps.

 

    Le moulin de Marassé porte sur le linteau la date de 1832, quoique l'on puisse penser que sa construction soit plus ancienne. Même si un toit conique semblable à celui qui s'effondra dans les années 30 fut reconstruit, les ailes ont depuis longtemps disparu. Il ne reste qu'un quart de meule et, bien usé, un bel escalier de pierre intérieur. L'ensemble demeure toutefois imposant avec un diamètre extérieur de 5.80 m et des murs de 0.90 m d'épaisseur.

 

 

 

  Le moulin de Pébaqué, vétuste, plus ou moins démantelé, a servi jadis à transmettre les signaux du télégraphe et conserve encore belle allure

   

 

 

Le moulin de Marchant se trouve dans l’ancienne propriété du Docteur Esquirol.

    Si l’on trouve de nombreux moulins sur Sainte Colombe, il était aussi nécessaire de faire cuire le pain. A Sainte Colombe, cette grande maison dont on pense qu’elle fut aussi la maison d’octroi c’est-à-dire où se payait l’impôt, possède un fournial ou  four « banal »

 

    Le four banal était un élément important des usages féodaux. Il appartenait au seigneur du lieu qui bénéficiait du droit de « ban ».

   Ce droit faisait obligation à toute personne vivant sur le fief d’utiliser exclusivement le four contre paiement d’une redevance seigneuriale. Cette règle s’appliquait aussi au moulin, au puits et au pressoir local. Dans le cas du four, le paysan devait en outre apporter lui-même le combustible. La contrepartie pour le seigneur était d’assurer l’entretien et les réparations de son bien.

   La banalité avait dans les faits presque disparu à la veille de la Révolution et sera totalement abolie par la Convention le 29 messidor an I (17 juillet 1793). Le four devint alors un bien communal comme un autre. La cuisson du pain ne faisant plus l’objet d’un monopole, beaucoup de communautés (villages, hameaux) mais aussi de particuliers entreprirent la construction d’un four dont ils assurèrent eux-mêmes l’entretien. Ce n’est qu’avec l’avènement de la boulangerie, au tout début du XXème siècle, que ce très vieil usage finit par disparaître.

 

   C’est dans ce four que fut cachée une famille juive pendant la seconde guerre mondiale par l’ancien secrétaire de mairie, Abel Dulong qui a été, ainsi que sa femme, reconnu Juste parmi les Nations en 2016.

 

 

 

 

 

Calvaire route du Bois Noir

Tout le long de votre ballade, les calvaires ne seront jamais loin, rappelant que sainte Colombe fut une sauveté.

-	Calvaire route du Nord portant la date de 1704 au centre d’une croix tréflée

- Calvaire route du Nord portant la date de 1704 au centre d’une croix tréflée

 

    Croix-borne rue du chai, en face de la halte-garderie, portant la date de 1676. Elle se trouvait autrefois au croisement près de l’école et indiquait l’entrée du village

 

 

 

 

 

  Calvaire route de Mourrens près du   moulin de Marassé

 

 

 

   Croix borne au croisement de la route de Mourrens et de la côte de Pinson.

Comme la précédente elle servait à indiquer l'entrée du village.

 

 

 

 

  

 

 

Autrefois, l’école se trouvait dans la grande maison que l’on aperçoit. La partie de gauche était l’école des garçons et celle de droite, l’école des filles.

 

Fin de la 2ème partie

Photos: Louis Michel Grevent et Ghislaine Durovray                       texte: Ghislaine Durovray

 

Pour voir les photos en grand format: cliquez ici

Pour revoir la partie (1) de l'article: cliquez ici.

 

Repost 0
Published by paroissesaintebernadetteenbruilhois47.over-blog.com
commenter cet article
2 octobre 2017 1 02 /10 /octobre /2017 12:49

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sainte Colombe vous invite à une promenade rurale à travers les noms des rues du village. Une table d’orientation, placée sur une ancienne table à dessin, devant la Mairie, vous en indique le sens de visite.

     Le territoire appartenait à un petit pays boisé, le Brulhois. Ce nom signifie « Bord de rivière boisé ». C’est toute la bande de terre allant de la plaine alluviale aux coteaux gascons où le bois puis la vigne ont trouvé une terre de prédilection

Promenade à Ste Colombe: Patrimoine, Histoire, Terroir et Légendes...( 1ère partie)
Promenade à Ste Colombe: Patrimoine, Histoire, Terroir et Légendes...( 1ère partie)

  

  La commune était couverte, pour les 2/3, en vigne qui assurait le revenu de l’ensemble de la communauté. Elle produisait un vin réputé qui pouvait tenir les voyages les plus longs même sur mer et se retrouvait ainsi sur la table des rois anglais. 

La crise phylloxérique a complètement décimé le vignoble, cependant, il reste encore aujourd’hui trois propriétés viticoles sur son territoire :

 

 

 

Le domaine du Pech et le domaine de Sauvagnère qui produisent sous l’appellation Buzet

Le domaine du Bois de Simon qui  produit aussi du Brulhois

 

Une maison de vigne, « la villa des chênes », oubliée dans le Bois Noir, fait penser à une maison de conte de fée endormie et nous rappelle le passé viticole de la commune.

  

Ce bois servit de planque pour les maquisards pendant la seconde guerre mondiale. Il doit son nom, non à son aspect, mais à l’essence des arbres le composant (châtaigniers,…) Un sorcier rendu célèbre par Jasmin dans son poème de Françounetto y vivait.

 

    La culture de la vigne et du chanvre, autre production importante de la commune, demandait beaucoup de soin. On utilisait pour fumure, la colombine, fiente des pigeons. Le village possède d’ailleurs de nombreux pigeonniers dont certains mériteraient d’être restaurés. Le pigeonnier et l’ancien chai ont été transformés en crèche et halte-garderie

Promenade à Ste Colombe: Patrimoine, Histoire, Terroir et Légendes...( 1ère partie)
Promenade à Ste Colombe: Patrimoine, Histoire, Terroir et Légendes...( 1ère partie)

  

 

   On trouvait aussi dans le village de nombreuses étables et il n’était pas rare de voir les troupeaux de vaches arpenter les ruelles comme ici en 1957

 

 

 

   La fontaine et le lavoir du Rou  ont été dernièrement magnifiquement restaurés par les Amis du Patrimoine.

 

 

  

 

Au fond de la fontaine couverte se trouvait autrefois une statue de Sainte Colombe car c’est ici que la légende du village trouve ses origines.

 

Promenade à Ste Colombe: Patrimoine, Histoire, Terroir et Légendes...( 1ère partie)

   Une jeune inconnue s’arrêta un jour près de la fontaine, aux portes de la ville, pour s’abreuver. Des brigands s’en prirent à elle et l’égorgèrent. Deux colombes s’étant posées sur son corps, on décida de la nommer Colombe. En fait, le village est placé sous la protection de Sainte Colombe de Sens comme dit dans un article précédent.

    Le récit de sa vie, rédigé sous Charles Martel, se réfère à une jeune « ibère », née en 258 et soi-disant fille d'un prince païen de Saragosse en Espagne, qui désirait consacrer sa vie à la foi chrétienne. Soutenue par quelques fidèles, elle serait partie depuis le sud de la Gaule pour rejoindre la ville de Vienne. La légende voudrait qu'assoiffée, elle obtenait par la prière que des sources jaillissent sur son parcours.

    Arrivée à Sainte-Colombe-lès-Vienne, dans le Rhône, elle aurait reçu alors le baptême à 16 ans, en 274, sous le nom de Colombe. De là, elle se serait rendue au pays de Sens, en cette fin de IIIe siècle où elle sera martyrisée par Aurélien en raison de sa foi. 

   Échappant miraculeusement à la mort, elle sera finalement décapitée en dehors de la ville, le 31 décembre 274, à la fontaine dite d’Azon.

 

   Sainte Colombe n’est vraisemblablement jamais passée dans notre village mais très rapidement les habitants semblent s’être appropriés l’histoire de Colombe pour expliquer le fondement de celui-ci. Ainsi, nous retrouvons les mêmes ingrédients: les deux colombes, la source, la mort par arme blanche,.... 

 

  

  On trouve beaucoup de fontaines et de puits sur Sainte Colombe. La plupart des puits sont dans les jardins ou près des maisons. On peut voir cependant, une fontaine couverte au milieu de la côte de l’amandier et une autre au bas de la côte du pinson.

   Tout près du lavoir, on peut voir des vestiges des anciens remparts.

    Le village fut  en effet, doté d’une double fortification. Certaines maisons ou lieux dits nous rappellent le lieu exact de ses limites : Camicas (la maison au pied du chemin), Marchant (qui est le nom ancien du chemin de ronde, chemin où passaient les troupes en armes), Palisse (ensemble de pieux fichés dans le sol à des fins défensives).

 

 

On peut encore les apercevoir dissimulés sous la végétation sur la route menant vers Agen, aujourd’hui route de l’amandier.

 

 

 

 

   Ce nom lui a été donné car dans la côte près du tennis, se trouvait un amandier, aujourd’hui disparu, qui servit longtemps d’abri pour les premiers ébats amoureux. Il fut foudroyé dans les années 80 et la souche fut arrachée ces dernières années pour être remplacée par de jeunes plants.

 

Promenade à Ste Colombe: Patrimoine, Histoire, Terroir et Légendes...( 1ère partie)

  

  Cet espace a été créé dans les années 60 suite à l’effondrement de la route, obligeant la municipalité à déplacer celle-ci plus à l’Est sur un piton rocheux.  Ce lieu de rencontre où brillaient les feux de la Saint Jean puis plus tard la fameuse Sardinade qui fit la renommée du village, fut aménagé dernièrement en aire de jeux.

 

 

 

 

    Devant la mairie, se trouvait autrefois un orme de plus d’un mètre de diamètre qui fut abattu car atteint de la graphiose. C’est sous cet ormeau qu’était rendu la justice et que se passaient les transactions commerciales.  Le dessin sur lequel on peut voir quelques feuilles de l’ancien ormeau fut fait par un soldat pendant la seconde guerre mondiale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On trouve d’autres arbres intéressants sur Sainte Colombe comme ce magnifique magnolia

 

Fin de la 1ère partie

 

 

Photos: louis-Michel Grevent                                                Texte: Ghislaine Durovray

Pour voir les photos en grand format: cliquez ici

Pour voir la suite (2) de l'article: cliquez ici.

Repost 0
Published by paroissesaintebernadetteenbruilhois47.over-blog.com
2 octobre 2017 1 02 /10 /octobre /2017 09:36

Notre Célébration de la Parole du 24 septembre 2017 à Brax.

   Ces cérémonies en l’absence de prêtre sont maintenant bien installées dans notre paroisse. Cependant, leur structuration différente d’une eucharistie peut parfois être déroutante. Et, comme souvent, les discussions vont bon train à la sortie : « Nous ne savons pas toujours quand nous lever ou nous asseoir »

« Par contre nous avons beaucoup aimé ces temps de silence comme des temps de respiration qui nous permettent de mieux intégrer ce que nous avons entendu ».

« C’est très bien de retrouver le sens du silence ! » « Ce fut une très belle cérémonie, c’est vraiment une expérience à vivre, les commentaires sur les différentes lectures sont toujours très intéressants et très riches »

 

   

 

Pour cette célébration, l’accent avait été mis sur l’Evangile des ouvriers de la dernière heure. Lors de la procession d’entrée, fut apporté un panier de vendange rempli de raisins de diverses couleurs ainsi qu’une claie remplie de pruneaux.

 

 

 

 

   

 

   Le commentaire d’évangile proposé sous forme de questionnement ouvrait à la difficile articulation entre solidarité et justice et nous a permis de prendre conscience que la logique de Dieu n’a rien à voir avec la logique humaine et peut même parfois nous déstabiliser voire nous révolter. La logique de Dieu c’est la logique de l’amour, d’un amour largement donné et qui ne compte pas.

les ouvriers de la dernière heure...les ouvriers de la dernière heure...les ouvriers de la dernière heure...

    Pour Dieu tout homme, au-delà de ses compétences ou de son ancienneté, a la même valeur. « Les derniers seront premiers et les premiers seront derniers ».

Sachons donc avec le même amour, accueillir les nouveaux arrivants, leurs permettre de s’intégrer dans notre communauté. N’hésitons pas, non plus, à appeler à œuvrer pour le Seigneur.

les ouvriers de la dernière heure...

Photos: Louis-Michel GREVENT                   Texte: Ghislaine DUROVRAY

 

   Pour voir toutes les photos ( et en grand format), Cliquez ICI

 

Pour prendre connaissance de tout le déroulé de la cérémonie ouvrez

le fichier ci-dessous

Repost 0
Published by paroissesaintebernadetteenbruilhois47.over-blog.com
18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 17:24
 
 
Une Église appelante
 
 
 
Chers diocésains,
 
    Nous allons vivre, dans l’Église, deux événements importants au cours de l’année pastorale 2017-2018. Le 10 juin 2018, le diocèse d’Agen aura l’immense joie de célébrer la béatification d’une jeune femme du Lot et Garonne, Adèle de Batz. Puis, en octobre 2018, le pape convoquera à Rome un Synode sur les jeunes. Toutes nos activités pastorales seront donc focalisées sur ces deux événements et donneront l’occasion de développer  une « culture de l’appel »............

Pour prendre connaissance de toute la lettre de Mgr Herbreteau,

veuillez cliquer ici

Repost 0
Published by paroissesaintebernadetteenbruilhois47.over-blog.com
11 septembre 2017 1 11 /09 /septembre /2017 08:05
Fête de la Rentrée à Moirax: une nouvelle année pastorale !

   "Un enfant: pourquoi sommes-nous devant cette porte ? Qu'y a-t-il aujourd'hui de différent ?

   Ghislaine: il y a quelque jours, tu as fait ton entrée scolaire. Aujourd'hui c'est un peu pareil. La paroisse introduit une nouvelle année pastorale. Et franchir la porte de l'église c'est un peu s'engager !

... A notre baptême, nous avons passé cette porte et nous sommes ainsi devenus chrétiens, nous sommes insérés dans une communauté...  dans chaque église le Seigneur attend notre visite comme on attend un ami... "

 

 

 

"un enfant:  Mais une porte ne sert pas qu'à rentrer ? Elle permet aussi de sortir, non ?

 

 

Ghislaine: tu as raison, elle symbolise un nouveau départ, un chemin inédit à prendre. C'est pourquoi nous allons arriver en procession  pour bien marquer cette nouvelle route que nous allons faire tous ensemble en accueillant la Parole du seigneur et en priant ensemble avec nos soeurs et frères de notre communauté. "

 

Fête de la Rentrée à Moirax: une nouvelle année pastorale !

"... le Célébrant: Fréres et Soeurs, durant ces deux mois d'été, nous étions dispersés et nous voilà à nouveau réunis. L'Eglise nous accueille. Le Seigneur nous rassemble, il est au milieu de nous...

 ...  Avec les Catéchistes...

 

...  et l'Equipe d'Animateurs Pastoraux...

...  le Conseil d'Eglise Paroissial...

...  l'Equipe d'Accompagnement des familles       en deuil...

... l'Equipe Liturgique...

... Les Personnes relais...

... Les Personnes de l'Accueil à la Maison Paroissiale...

Fête de la Rentrée à Moirax: une nouvelle année pastorale !Fête de la Rentrée à Moirax: une nouvelle année pastorale !
Fête de la Rentrée à Moirax: une nouvelle année pastorale !
Fête de la Rentrée à Moirax: une nouvelle année pastorale !Fête de la Rentrée à Moirax: une nouvelle année pastorale !

..."Durant l'été, parents, nous avons été nombreux à sillonner les routes de France et d'ailleurs...

...En cette période de rentrée, pourquoi ne pas continuer à voyager ! "

 

 

...Le voyageur prend comme guide de route la Parole de Dieu...

Fête de la Rentrée à Moirax: une nouvelle année pastorale !
Fête de la Rentrée à Moirax: une nouvelle année pastorale !

... " Nous Parents, OSONS davantage montrer notre soutien à nos enfants en les accompagnant non seulement au caté, mais aussi aux rencontres de l'année liturgique et celles que propose notre paroisse, OSONS et ainsi nous leur permettrons de faire ce voyage intérieur et de rencontrer CELUI qui sera lumière sur la route de la vie...

Fête de la Rentrée à Moirax: une nouvelle année pastorale !

Rassemblés pour cette célébration de rentrée, nous savons maintenant que notre vie communautaire ne peut exister qu'avec la participation de tous... chacun avec ses dons, ses charismes et ses disponibilités, nous pouvons aider :  à l'Accueil, à la catéchèse,au service des malades, au relais d'église, à la liturgie, aux chants, à la vie économique, à la préparation au mariage, au ménage et à l'entretien...

Pour cela cela n'hésitez pas à vous adresser à la Maison Paroissiale dans les jours qui viennent... et maintenant partageons le verre de l'amitié...

 Photos : Louis-Michel Grevent        textes: extraits de la cérémonie du 10 septembre 2017

                                                                        Père OLiver Moran.         Ghislaine Durovray

Pour voir toutes les Photos et en grand format: Cliquez ici

 

 

                                                                   Cliquez ici

Repost 0
Published by paroissesaintebernadetteenbruilhois47.over-blog.com
28 août 2017 1 28 /08 /août /2017 17:16

 

 

 

 

 

 

Lamontjoie

et toute la Paroisse Ste Bernadette en Bruilhois

ont fêté St Louis

en ce dimanche 20 août 2017

fidèles à une très ancienne tradition...

    En effet depuis des siècles, St Louis est plus particulièrement vénéré à Lamontjoie...

   Depuis 1298, date de fondation de la bastide, des reliques du Saint ont été confiées à la garde des moines franciscains et du clergé local, par Philippe le Bel, Roi de France et petit fils de St Louis.

 

 

 

 

 

 

Parvenues à Lamontjoie dans une chasse en émail champlevé de Limoges et conservées depuis le XIXème siècle dans une monstrance en bronze doré, elles sont toujours conservées dans l'église Saint Louis.

 

 

 

 

 

 

 

 

La monstrance du XIXème siècle avec les métacarpes d'une main de St Louis.

 

 

La Chasse reliquaire du XIIIème siècle par laquelle nous sont parvenues les reliques

  

Aussi, chaque année nous refaisons dans les rues, le chemin qu'elles ont parcouru à leur arrivée en 1298, depuis l'entrée nord du village à partir de statue de la Vierge Marie du "Dominé".

 

   c'est en chantant un vieux cantique traditionnel , "gloire à St Louis, patron de cette contrée..."  et en procession, que les fidèles parcourent les rues du village, jusqu'à l'église ou se déroule une belle messe chantée, avec la chorale paroissiale, renforcée par les amis venus spécialement pour cette rencontre.

Saint Louis : protège notre paroisse..
Saint Louis : protège notre paroisse..
Saint Louis : protège notre paroisse..
Saint Louis : protège notre paroisse..

  ...Que cette eucharistie nous aide à croire que l’amour de Dieu est sans limite pour chaque homme. Que son Esprit nous purifie de nos peurs et nous aide à accepter l’exigence de sa Parole...

   ...Saint Louis que nous fêtons aujourd’hui, dans le contexte historique, politique et religieux qui était le sien a œuvré toute sa vie pour la justice, la paix, l’éducation, indépendamment du niveau social ou de l’origine de ceux qui s’adressaient à lui. Il est un grand témoin de l’amour infini de Dieu...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...Saint Louis a consacré sa vie à la paix, la justice et la compréhension entre les peuples. Que cet exemple éclaire les démarches vers l’unité des chrétiens. Que les divisions soient résolues par le dialogue, la douceur et l’amour...

Photos: Louis-Michel Grevent  et  Michel Teytau      

Textes: Régine et Gabriel saint Mézard . Père Oliver.

           

Pour voir toutes les photos et en grand format: CLIQUEZ ICI

Repost 0
Published by paroissesaintebernadetteenbruilhois47.over-blog.com - dans Les fêtes votives
21 août 2017 1 21 /08 /août /2017 17:34

 

   En ce jour de fête patronale, nous partagions la joie des 4 couples qui fêtaient le jubilé de leur engagement (55, 45 ou 30 ans de mariage) et aussi de la communauté de Sérignac dont l’église est sous la protection de Marie, mère de Dieu.

 

 

 

 

  

 

En effet, c’est une fête pour notre communauté chrétienne et pour l’Eglise, car en ce jour de la solennité de l’Assomption, nous célébrons les merveilles que le Seigneur a réalisées pour la Vierge Marie. L’humble servante de Dieu partage le triomphe du Christ sur la mort. Marie nous précède auprès de Dieu et intercède pour nous.

 

   L’église parée de couleurs africaines, honorait le Père Michel venu du Cameroun nous aider pendant le mois d’août.  Les tissus venant du Burkina Faso, nous étions en communion de prière avec ce pays victime la veille d’attentats.

 

  La vierge coiffée d’une couronne de fleurs et drapée des couleurs mariales bleu et blanc donnait une dimension encore plus festive à l’événement et rappelait, aux anciens, les festivités d’antan, avec procession jusqu’à la croix de la Porte du Lau.

55 ans...45 ans... 30 ans de Mariage : c'est une Fête !
55 ans...45 ans... 30 ans de Mariage : c'est une Fête !
55 ans...45 ans... 30 ans de Mariage : c'est une Fête !
55 ans...45 ans... 30 ans de Mariage : c'est une Fête !

  Nous remercions Sérignac Animation qui a annoncé « la messe des jubilaires » dans son programme et la municipalité pour le vin d’honneur offert à tous, à la sortie de l’office. Ce fut un moment d’échange et de convivialité, très agréable malgré la pluie.

Photos: Louis-Michel GREVENT                                   Texte: Ghislaine DUROVRAY

 

   Pour voir toutes les photos ( et en grand format), Cliquez ICI

Repost 0
Published by paroissesaintebernadetteenbruilhois47.over-blog.com
11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 06:51

A la rencontre d’un prêtre venu donner un coup de main à la Paroisse Ste Bernadette en Bruilhois pour cet été 2017...

Bienvenue chez nous, à l'Abbé Michel NDJEUTA...

Depuis déjà 15 jours, le Père Michel NDJEUTA réside parmi nous, dans notre paroisse de Ste Bernadette

 

Père,d’où venez-vous ?

Je viens du Cameroun  en Afrique centrale.

De quel diocèse ?

Je suis prêtre incardiné dans le diocèse de Nkongsamba

Depuis quand êtes-vous prêtre ?

J’ai été ordonné prêtre le 19 juillet 2003 en la Cathédrale  Marie Immaculée de Nkongsamba.

Vos fonctions actuelles dans votre diocèse et le cadre de votre ministère ?

   Curé de la paroisse Saint Jean  de Njombé et chargé de promouvoir la jeune paroisse Saint Michel de Mboualé en création.

   Avec un vicaire, nous sommes chargés de veiller spirituellement sur environ 8 000 fidèles plus ou moins pratiquants. La population est d’environ 19 000 habitants et Njombé constitue la moitié de l’arrondissement de Njombé –Penja. La paroisse St Jean de Njombé fondée en 1952 voit chaque année le nombre de ses fidèles augmenter quantitativement et qualitativement.

   En dépit de la pauvreté qui touche plus de la moitié de nos fidèles nous sommes heureux d’être bergers d’une communauté où les fidèles ont un engagement et une participation très remarquable à la vie de l’église paroissiale. Les adultes autant que les jeunes sont actifs en paroisse. En plus des rassemblements autour de l’Eucharistie, les fidèles se retrouvent pour une vie commune dans les mouvements d’actions Catholiques, les associations, les communautés ecclésiales vivantes et autres groupes de services et de prières. Ceux-ci constituent alors des lieux  pastoraux très importants.

   Notre paroisse comprend aussi 3 postes satellites dans les périphéries avec un nombre de fidèles qui varie entre 100 et 200 âmes pour chacun. Le Cameroun a deux  langues officielles : le français et l’anglais, mais pour nos communautés actuelles les langues d’évangélisation sont le Français, le pudzin et deux langues locales (le duala et le fé’efe’e).

   J’ai aussi la charge de l’accompagnement des élèves et éducateurs du collège paroissial d’enseignement général et technique industriel. Les effectifs varient autour de 350 élèves.

Quelques projets envisagés ou en cours :

  • La chapelle en cours de construction dans le poste de Djoungo route
  • La construction de l’église Saint Michel de Mboualé (nous en sommes aux fondations)
  • La maison  paroissiale pour les réunions et manifestations paroissiales
  • Le Projet d’achat d’une sonorisation portable pour l’animation des rencontres de prières et autres rassemblement des jeunes hors de la paroisse.
  • Etc, …

 

Repost 0
Published by paroissesaintebernadetteenbruilhois47.over-blog.com
5 août 2017 6 05 /08 /août /2017 17:04

8 enfants de la Paroisse Ste Bernadette sont partis en pèlerinage à Lourdes avec l’Etoile

 du 17 au 20 juillet 2017 !

 

    Grâce à la participation de la Paroisse et de ses paroissiens, lors de la célébration de la Parole à St Vincent de Lamontjoie, les  familles ont pu bénéficier d’une aide financière pour ce voyage :

Gabriel CATAPANO, Gabriel FRAGNEAU, Hannah CAHU, Flora et Héléna COURDERC, Dorian FEAU, Lucas et Louis ROUCAUD.

Nos enfants à Lourdes

   Le responsable de l’Etoile, Romain CHABBERT, a eu la gentillesse de venir 2 fois à la maison paroissiale : une 1ère fois pour nous présenter l’Etoile et le déroulement du pèlerinage et une 2ème fois pour rencontrer les enfants et leurs parents afin de remplir le dossier d’inscription et répondre à toutes les questions.

              

Nos enfants à Lourdes
Nos enfants à Lourdes

     Quelle belle organisation et quelle gentillesse de tous les bénévoles accompagnateurs que nous avons rencontrés à plusieurs reprises à Lourdes et dans le magnifique cadre de la Cité St Pierre.

   Avec le Père Oliver MORAN, nous sommes allés retrouver les enfants pour les interviewer en vue de cet article : « Est-ce qu’ils étaient contents de leur séjour ?, qu’en pensaient-ils ?  Etaient-ils prêts à revenir l’année prochaine et à encourager leurs copains de KT ?... A l’unanimité,  et, avec enthousiasme, tous nous ont répondu : « C’est trop bien ! On s’amuse bien, on se fait des copains, on reviendra, même si pour quelques-uns leurs parents leur manquaient parfois….. Nous en avons profité pour leur faire signer une carte postale en remerciements qu’ils vous montreront le jour de la messe de rentrée à Moirax, le dimanche 10 septembre !

 

Nos enfants à Lourdes

   A chacune de nos rencontres, ils étaient heureux de nous raconter ce qu’ils avaient fait ou avaient vu et nous repartions le cœur en joie de  les voir si joyeux même si le dernier jour, ils étaient un peu tristes que le pèlerinage ne dure pas un peu plus de temps…..

   Un grand MERCI à tous les parents qui nous ont confié leurs enfants, à Romain CHABBERT et toute son équipe de bénévoles de l’Etoile pour ce super pèlerinage où chacun est revenu avec plein de merveilleux souvenirs de Lourdes et bien sûr MERCI à MARIE de nous avoir accompagnées !

                                                                                                       Simone ARTUS et Marilyne LAFARGUE

Photos : Oliver Moran

P.S. : Pour voir les commentaires et  les photos des 4 jours à Lourdes

         voir le blog de l’Etoile,  cliquez ici…..

 

Repost 0
Published by paroissesaintebernadetteenbruilhois47.over-blog.com

Rechercher Sur Le Blog

Permanences d'accueil

    Logo Accueillir MP

 

    Maison Paroissiale 

 2 A rue du Sarthe 47310 Roquefort

 

05 53 99 48 86   paroisse.stebernadette47@orange.fr

 

Accueil, du lundi au vendredi de 14h 30 à 17h 30

  du lundi au samedi de 9 h 30 à 11h 30      

Prêtre, j'ai besoin de vous...

Pour faire un don en ligne, cliquez

Actualité Paroissiale

  • Messe en Famile à St jacques de Roquefort
    La première messe en famille a été célébrée le 7 octobre à Roquefort. Elle avait pour thème : la vigne. Une trentaine d’enfants étaient présents et sont entrés en procession en portant du raisin et des feuilles qu’ils ont installés sur un cep de vigne,...
  • Promenade à Ste Colombe: Patrimoine, Histoire, Terroir et Légendes...( 2ème partie)
    Poursuivons notre promenade... Sur la place se trouve une croix de mission. Celle-ci datée de 1842, est plus ancienne que le socle (1885). Ce qui laisse supposer qu'elle fut récupérée et non créée pour l'occasion. Quelques éléments sont à regarder avec...
  • Promenade à Ste Colombe: Patrimoine, Histoire, Terroir et Légendes...( 1ère partie)
    Sainte Colombe vous invite à une promenade rurale à travers les noms des rues du village. Une table d’orientation, placée sur une ancienne table à dessin, devant la Mairie, vous en indique le sens de visite. Le territoire appartenait à un petit pays boisé,...
  • les ouvriers de la dernière heure...
    Notre Célébration de la Parole du 24 septembre 2017 à Brax. Ces cérémonies en l’absence de prêtre sont maintenant bien installées dans notre paroisse. Cependant, leur structuration différente d’une eucharistie peut parfois être déroutante. Et, comme souvent,...
  • Lettre Pastorale de Mgr Herbreteau, sept. 2017
    Une Église appelante Chers diocésains, Nous allons vivre, dans l’Église, deux événements importants au cours de l’année pastorale 2017-2018. Le 10 juin 2018, le diocèse d’Agen aura l’immense joie de célébrer la béatification d’une jeune femme du Lot et...
  • Fête de la Rentrée à Moirax: une nouvelle année pastorale !
    "Un enfant: pourquoi sommes-nous devant cette porte ? Qu'y a-t-il aujourd'hui de différent ? Ghislaine: il y a quelque jours, tu as fait ton entrée scolaire. Aujourd'hui c'est un peu pareil. La paroisse introduit une nouvelle année pastorale. Et franchir...
  • Saint Louis : protège notre paroisse..
    Lamontjoie et toute la Paroisse Ste Bernadette en Bruilhois ont fêté St Louis en ce dimanche 20 août 2017 fidèles à une très ancienne tradition... En effet depuis des siècles, St Louis est plus particulièrement vénéré à Lamontjoie... Depuis 1298, date...
  • 55 ans...45 ans... 30 ans de Mariage : c'est une Fête !
    En ce jour de fête patronale, nous partagions la joie des 4 couples qui fêtaient le jubilé de leur engagement (55, 45 ou 30 ans de mariage ) et aussi de la communauté de Sérignac dont l’église est sous la protection de Marie, mère de Dieu. En effet, c’est...
  • Bienvenue chez nous, à l'Abbé Michel NDJEUTA...
    A la rencontre d’un prêtre venu donner un coup de main à la Paroisse Ste Bernadette en Bruilhois pour cet été 2017... Depuis déjà 15 jours, le Père Michel NDJEUTA réside parmi nous, dans notre paroisse de Ste Bernadette Père,d’où venez-vous ? Je viens...
  • Nos enfants à Lourdes
    8 enfants de la Paroisse Ste Bernadette sont partis en pèlerinage à Lourdes avec l’Etoile du 17 au 20 juillet 2017 ! Grâce à la participation de la Paroisse et de ses paroissiens, lors de la célébration de la Parole à St Vincent de Lamontjoie, les familles...

La Paroisse

Fiches Bible du Père Jean-Claude

Groupe de chants liturgiques

Prochaine répétition:

Non fixée à ce jour.

 

Maison Paroissiale Ste Bernadette en Bruilhois